Le Petit Cephalophore

mercredi, octobre 05, 2016

L'éditorial du père Tardy : octobre 2016

Mémoire saturée ?

On a encore tous en mémoire les drames de cet été, et peut-être particulièrement celui qui a frappé Saint-Etienne-du-Rouvray. La violence blesse profondément la mémoire et y instille la haine en la saturant d’émotions contradictoires. Il faut nous guérir notre mémoire et l’élargir. C’est ce que la Bible nous permet au plus haut point. Elle est elle-même une mémoire de l’œuvre de Dieu accomplie dans une histoire de plus de 4000 ans.
Pour être efficace sur nous, la Parole doit être intériorisée, approfondie, enseignée, célébrée. La paroisse est ainsi le creuset où l’on triture la parole, pour l’assimiler, s’en nourrir et en être transformé.

Mais voilà, dans le rythme actuel, le chrétien isolé, même pratiquant, ressemble à un bouchon de liège dans une mer déchaînée. Il ne tiendra pas. Il nous manque un lieu de proximité et de régularité qui nous préserve à la fois du rythme de folie de la ville et de l’isolement spirituel. Plus qu’une amitié conviviale entre nous, qui est déjà un agréable minimum, il nous faut un soutien solide entre nous. C’est le rôle des barque(ttes) que je voudrais voir se multiplier cette année. Des groupes de 5 ou 6 paroissiens se retrouvant régulièrement à domicile pour entrer plus concrètement dans l’évangile.
Un exemple. Sans silence, il n’est pas possible de prier. Mais il faut savoir qu’il est aussi difficile de rester en silence dans un appartement où l’on est seul, que dans une famille avec enfants. Car le bruit ne se compte pas qu’en décibels. Il y a cette excitation intérieure, ou ce sentiment d’abattement ou encore de paresse, qui fait que nous papillonnons « affairés sans rien faire ». Tout autour de nous contribue à nous distraire. Il nous faut nous soutenir. C’est indispensable.
La paroisse est là pour nous permettre grâce au Christ, de grandir en liberté. Mais cette liberté passe par un joug, l’exigence d’une certaine fidélité.
Puisse ce numéro nous faire ressentir la fécondité qu’un engagement parfois un peu contraignant peut susciter pour la joie de tous.

Bonne rentrée !

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home


 

Le référenceur des meilleurs sites catholiques francophones
Blogues_Catholiques
Rejoindre la chaîne | Liste | Précédent | Suivant | Hasard | Paroisse francophone St-Blogue
Joindre | Liste | Précédent | Suivant | Au hasard