Le Petit Cephalophore

mercredi, octobre 05, 2016

La jeunesse de Saint-Denys pour l'Evangile

Les maraudeurs de Saint-Denys

Mise en place au début de l’année par le père Maxime avec la maîtrise du groupe scout, « La Maraude » va à la rencontre des personnes de notre quartier vivant dans la rue. Le principe est simple : réunion un vendredi soir sur trois, préparation de sandwichs, boissons chaudes et douceurs à offrir, puis départ en équipes de deux ou trois sur des itinéraires réguliers, de 20 h à 22 h. Bertrand, chef scout durant trois ans, prend avec joie cette année la responsabilité de l’organisation. « J’étais sceptique au début. J’avais au mieux un regard de pitié, au pire de mépris. J’ai découvert combien ces personnes qui n’ont plus aucun lien avec leur famille souffrent de solitude, d’exclusion, de violence et vivent en général dans une grande méfiance les unes envers les autres… La solidarité est plus réelle entre les étrangers. » Il précise : « Notre objectif est de recréer un ‘petit lien’, gratuit, simple. Un contact d’amitié qui remet en valeur leur dignité. » Maylis, cheftaine des Louveteaux, ajoute : « Le niveau des personnes, cela nous est égal. On les aborde sans avoir peur, elles n’ont juste pas de chance et ont beaucoup à nous apprendre, on discute vraiment. Quelquefois on est mal accueillis, insultés, ça nous rend tristes. Mais une autre fois le contact peut s’établir. On est là pour tous. » Dona, cheftaine des Guides ajoute : « C’est une riche expérience d’aller vers ceux vers qui on n’irait jamais. Un autre regard… Beaucoup ont fait des études comme nous. On leur apporte de la compagnie, des échanges. » Astrid, cheftaine des Jeannettes jusqu’à cet été, va proposer aux Guides Aînées (17-25 ans) qu’elle encadrera cette année, de participer à ce service : « Temps gratuit d’écoute, de rencontre au-delà des préjugés… Plus qu’une pièce qui donne bonne conscience, c’est un vrai contact humain » dit-elle. Le père Maxime, heureux et fier de l’élan de tous ces jeunes, souligne : « On noue une relation avec quelques-uns qui dénoue la relation avec tous les autres… » A l’issue de la maraude, les participants se retrouvent pour dîner, partager leurs émotions et les fiorettis du jour. « On se rend compte combien cela nous aide à avoir entre nous une autre approche, à être plus attentifs les uns aux autres », témoigne Dona. La soirée se termine par un échange autour d’un thème de réflexion spirituelle. Bien souvent après minuit !
Les camps scouts de l’été : un temps de grâce…



Le 6 juillet dernier, les Jeannettes et Louveteaux (8-12 ans), Guides et Scouts (12-17 ans) du Groupe Saint-Denys partaient joyeusement à l’aventure sous la houlette de leurs cheftaines et chefs bénévoles… Un groupe de plus de 100 enfants et adolescents et 24 jeunes adultes ! Pour les plus petits, le camp d’été dure une semaine : les Jeannettes ont campé à l’Abbaye du Vieux Restauré près de Bonneuil-en-Valois et les Louveteaux à Béthon, dans la Marne. Les Guides ont rejoint Polignac, près du Puy-en-Velay pour deux semaines et les Scouts se sont installés à Albaret-le-Comtal en Lozère jusqu’au 22 juillet. Pour tous, un même schéma d’activités passionnantes : les « installs’»*, le Grand Jeu, les Olympiades, le « concu »**, autour de thèmes qui suscitent l’enthousiasme. Ainsi les Jeannettes ont exploré une cité perdue du Vietnam, les Louveteaux furent chevaliers et alchimistes, les Guides ont rêvé des Mille et une Nuits et les Scouts ont joué aux fougueux Vikings… Guides et Scouts ont aussi approfondi des thèmes spirituels : ‘les femmes dans l’Évangile’ et ‘foi et action’, vécu des temps forts en patrouille durant « l’explo »*** de trois jours et selon les âges, un raid à plusieurs ou seul. Un moment de méditation et de découverte de soi souvent capital dans la progression. Car il s’agit bien pour tous de grandir en approfondissant les valeurs de « l’esprit scout » qui favorise la confiance en soi, l’autonomie, la découverte de l’autre dans le partage et le service…, le contact vrai avec la nature conduisant les petits citadins à la fois au réalisme et à l’émerveillement ! Le père Maxime, venu visiter les camps, y recevoir les promesses et célébrer la messe, témoigne : « Quelle joie de célébrer dans la nature ! J’ai reçu un tel accueil ! Un temps de grâce… »

* installations
** concours de cuisine
*** exploration

Propos recueillis par Isabelle M.

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home


 

Le référenceur des meilleurs sites catholiques francophones
Blogues_Catholiques
Rejoindre la chaîne | Liste | Précédent | Suivant | Hasard | Paroisse francophone St-Blogue
Joindre | Liste | Précédent | Suivant | Au hasard