Le Petit Cephalophore

dimanche, octobre 05, 2014

Médaille du mérite diocésain décernée à Jacques G. : la paroisse tout entière se réjouit.

Sur proposition du curé, de Mgr Beau, et de plusieurs paroissiens, l'Archevêque a décerné à Jacques G. la médaille du mérite diocésain. Cette décoration qui existe depuis 1937 est une médaille en argent figurant saint Louis tenant la couronne d'épine (symbole de la Cathédrale). Ce geste manifeste la reconnaissance de l'évêque de Paris pour ces années de dévouement quotidien aux séminaristes et à la paroisse. Toute la paroisse en est honorée.
Médaille du mérite du diocèse de Paris

Jacques, merci du fond du cœur ! 


Quand on évoque le nom de Jacques, tous les visages s’illuminent. Éminence grise de la paroisse pendant trente ans, cet homme remarquable a quitté Paris sur la pointe des pieds au printemps dernier. Installé auprès de ses enfants dans le Finistère, il y goûte un repos bien mérité. Mais à Saint-Denys, son souvenir dilate encore les cœurs et en premier lieu celui de ses curés.

« Ce qui m’a le plus touché durant ces quelques mois partagés ensemble, c’est son sens paternel de l’accueil, confie le père Tardy. Combien d’heures n’a-t-il pas passées dans l’aquarium de l’église à rendre l’espérance aux visiteurs les plus improbables ! » Le père Quinson se souvient lui aussi : « Jacques a la précision et la rigueur d’un professeur de lettres, la tendresse rugueuse des Bretons, le sens du service d’un diacre et un amour fidèle pour la paroisse et plus largement pour l’Eglise ». « Jacques est arrivé en 1984 et a ouvert, avec le père Chatillon, la première maison du séminaire », rappelle Marie-Hélène D., il enseignait alors le français dans un collège… ». « Aux côtés du père Chatillon puis des pères Ponsard,  Callies, Quinson et Tardy, Jacques a été la permanence de la paroisse. Toujours disponible, toujours fidèle, bouchant les trous, se chargeant au-delà de ses forces, d’une fidélité sans faille », complète Geneviève P. « C’était l’homme de la providence, capable de répondre à toutes nos demandes. Veillant à ce que tout fonctionne bien, il était, entre autres, le grand organisateur du planning d’utilisation des salles, en particulier pour le Club Saint-Denys. Toujours dans l’ombre, son amabilité et dévouement n’avaient d’égal que sa discrétion », détaillent avec émotion Anne-Marie et Jean-René B. Un souvenir pour finir, livré par le père Tardy : « La première fois que je suis entré, un peu brusquement, dans son bureau, plongé dans l’obscurité matinale, Jacques était déjà là, seul, avec son tout premier Visiteur ».
Sylvie H.

Rappelez-vous, c'était hier : 

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home


 

Le référenceur des meilleurs sites catholiques francophones
Blogues_Catholiques
Rejoindre la chaîne | Liste | Précédent | Suivant | Hasard | Paroisse francophone St-Blogue
Joindre | Liste | Précédent | Suivant | Au hasard