Le Petit Cephalophore

lundi, juin 16, 2014

Nourrir sa foi par l'étude

Catherine, étudiante au CIF

« En matière religieuse, j’étais une autodidacte aux repères incertains. Aussi, lorsque j’ai pris ma retraite, j’ai décidé de me former. Des copines, inscrites au CIF, m’ont dit : « Viens, c’est super ! ». Je termine actuellement ce parcours de deux ans sur les fondamentaux de la foi chrétienne. C’est comme si j’avais construit les fondations de ma maison ! Je me suis enfin appropriée ma foi. J’ai désormais des mots pour en parler qui me correspondent. Concrètement, il s’agit de suivre un cours hebdomadaire de deux heures, le mardi (au choix : de 14h à 16h ou de 20h à 22h), auquel s’ajoute deux heures mensuelles de travail sur des textes en petit groupe. Les professeurs sont très variés – laïcs, prêtres, religieuses... Je viens de terminer un cours sur les sacrements avec Isaïa Gazzola, un moine de l’abbaye de Lérins passionnant. Bien sûr, je ne suis pas tombée dans le CIF comme Obélix dans la potion magique. Le terrain était préparé. Je vais à la messe tous les dimanches et je lis depuis des années les commentaires bibliques de Marie-Noëlle Thabut. Aujourd’hui je me demande comment j’ai pu me passer du CIF si longtemps. Il faut nourrir sa foi et ces cours sont une vraie nourriture. Il faudrait pouvoir les suivre tous les dix ans. On a besoin régulièrement de revenir à la source. On fait bien repeindre son appartement tous les dix ans !  »

Centre d’intelligence pour la foi (CIF) : parcours en 2 ans proposé par les diocèses d’Ile-de-France.
3 place Saint-Thomas-d’Aquin, Paris 7ème. Tél. : 01 45 44 36 82. 


Dominique, étudiante au Cycle C, à l’Institut Catholique de Paris

« Pourquoi le Cycle C ? Le père Quinson voulait que je me forme, en raison de mes nombreuses activités paroissiales. Il m’a suggéré l’Ecole des responsables des Bernardins, mais le formatage de pensée proposé ne me convenait pas. En tant qu’universitaire, je n’envisageais pas de suivre autre chose qu’une formation de type universitaire. Sylvie H., qui était depuis quelques années inscrite au Cycle C, a soufflé l’idée au père Quinson et m’a convaincue (car j’étais réticente à l’idée de donner plus de temps encore à l’Eglise) de m’engager dans ce parcours de... huit ans ! Elle est ma grande sœur sur ce long chemin, le lien nécessaire qui unit ma démarche à Saint-Denys. Aujourd’hui, je suis en septième année. J’ai beaucoup appris et reçu de quelques grands maîtres comme le père Blanchard, qui commentait l’évangile de Jean avec passion. J’ai découvert l’exégèse et appris le grec pour lire les évangiles dans leur pensée et leur langue  originales. Cela a bouleversé ma vie, à moi dont le métier est précisément de commenter des textes. Quand je suis toute seule face à la Parole, j’ai le cœur brûlant... La dogmatique m’a moins intéressée, mais je suis capable de tenir un raisonnement en théologie. Je suis deux heures de cours, un soir par semaine, plus  une matinée de travail en petit groupe (TG) une fois par mois, le week-end. Tous les membres de mes TG sont devenus des amis, de cette amitié particulière fondée en Christ. Nous nous connaissons à travers la pensée théologique de chacun. Oui, j’ai renforcé ma foi et oui, je pourrais, si on me le demandait !, enseigner (modestement) à mon tour à des adultes. Bien sûr, c’est un parcours qui demande du travail personnel : outre la préparation des TG, nous sommes sanctionnés chaque année par des épreuves écrites et orales. Et à l’issue de la huitième année, nous espérons obtenir notre licence de théologie... Je  suis reconnaissante envers le père Quinson pour son envoi (et envers Sylvie pour ses encouragements !), car je l’ai vécu comme un véritable appel du Christ. »

Le Cycle C de la Faculté de Théologie et de Sciences Religieuses de l'ICP prépare les étudiants en 8 ans au Baccalauréat canonique en Théologie (Licence en Théologie selon le système européen  LMD).
21 rue d'Assas, Paris 6ème. Tél. : 01 44 39 52 51.

Propos recueillis par Sylvie H.



Agnès, à l’école des Responsables 

La formation Responsables du collège des Bernardins s’adresse aux personnes désireuses de participer à la mission de l’Eglise et à la transmission de la foi. Elle se déroule sur deux années. Agnès y participe.

Parmi les personnes qui fréquentent Saint-Denys du Saint-Sacrement, Agnès termine la première de ses deux années de formation du parcours Responsables du collège des Bernardins. Elle a été sollicitée pour suivre cette formation alors qu’elle était paroissienne de Saint-Louis en l’Ile, responsable de catéchèse. A Saint-Denys, une dizaine de personnes ont déjà suivi ce parcours.
Agnès a accepté au début parce que « les questions des enfants en catéchèse sont parfois déroutantes », et c’est quand même bien d’avoir des vraies réponses… Mais peu à peu, les questions abordées lors du parcours nourrissent aussi ma foi personnelle sur des questions aussi diverses que l’histoire de l’église, les rapports entre foi et science, les questions de foi. Les échanges entre participants et les temps de prière enrichissent le parcours… Agnès a le sentiment que cela lui permet de parler mieux de sa foi. Elle souligne l’exigence de ce parcours : « C’est un soir par semaine, et un samedi par mois… et il coûte 1 000€ par an. »…  Et aussi de belles rencontres et un pèlerinage en Terre Sainte cet été organisé dans le cadre du parcours. Il sera pour elle une occasion unique de nourrir sa foi autrement, de repartir pleine de force pour aborder la seconde année de ce parcours.
Au bout du compte, l’objectif est d’être mieux au service de la paroisse… Même si l’enthousiasme d’Agnès laisse à penser que c’est en même temps très riche pour elle !
Propos recueillis par Stéphane L.

Site  ou  informations auprès du père Roger.




0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home


 

Le référenceur des meilleurs sites catholiques francophones
Blogues_Catholiques
Rejoindre la chaîne | Liste | Précédent | Suivant | Hasard | Paroisse francophone St-Blogue
Joindre | Liste | Précédent | Suivant | Au hasard