Le Petit Cephalophore

dimanche, juin 03, 2012

La résurrection... en chiffres !


On fait dire aux sondages ce qu’on veut : c’est mon tour. Quelques chiffres d’abord : 1 Français sur 2 croit à « quelque chose après la mort. » Chez les catholiques baptisés, 60 % y croient et parmi les pratiquants 81 %. Nous voilà donc majoritairement partis pour l’au-delà avec un bel optimisme. Mais qu’espérons-nous y trouver ? 1 Français sur 3 n’en sait rien, ce qui est le cas d’1 catholique pratiquant occasionnel sur 2 et d’1 catholique pratiquant régulier sur 3... Parmi ces fidèles de la messe dominicale, 57 % seulement croient à « la résurrection des corps auprès de Dieu », contre 10% pour l’ensemble des Français et 13 % pour l’ensemble des catholiques. « J’attends la résurrection des morts et la vie du monde à venir ; je crois à la résurrection de la chair », professons-nous pourtant le dimanche. D’où vient le doute ? D’abord, on ne « voit » pas bien comment Dieu pourrait « s’y prendre »… Mais comment Dieu s’y est-il « pris » pour créer la vie ? Ensuite, on ne voit pas bien « l’intérêt » du corps : il nous a causé bien du tracas, il a connu la mort, on ne va pas encore s’encombrer de ce corps pour l’éternité ? Ah, la liberté d’un pur esprit, quelle aisance dans le mouvement ! C’est pourquoi seulement 14 % des Français « souhaitent une résurrection des corps auprès de Dieu »… Mais pourtant, ce visage, c’est le mien ; ce corps, c’est moi ! Si Dieu l’abandonne à la mort, c’est donc que Dieu ne l’aime pas, que Dieu ne m’aime qu’à « moitié » ? N’a-t-Il pas de tendresse pour ce corps qu’Il a créé ? Pour ce corps humain qui est aussi celui de son Fils ?  Pour cette chair nourrie par le corps et le sang du Christ ? Pour ce corps temple de l’Esprit ? Jésus est ressuscité avec son corps : il a montré ses plaies à ses apôtres, ils l’ont touché… Jésus restera-t-il donc pour l’éternité le seul corps humain ressuscité ? Avec quels yeux le verrai-je, avec quelle bouche lui baiserai-je les pieds ? Je veux plonger tout entière dans la résurrection du Christ, je veux corps et âme participer à sa Gloire ! Je veux un corps car j’espère bien le boire, ce fameux « vin » du Royaume ! Il n’est pas de plus belle promesse que la résurrection des corps à la suite du Christ, il n’est rien qui puisse être pensé de plus beau, rien qui puisse surpasser cette manifestation d’amour scellée dans l’Incarnation, la Croix et le matin de Pâques. C’est trop grand, trop fort, trop fou ? Alors, c’est bien de Dieu ! A tous ceux qui n’espèrent rien, pire, aux 32 % des Français si désespérés qu’ils souhaitent qu’il n’y ait rien après la mort que la mort éternelle, il nous faut hurler cette bonne nouvelle : la Gloire de Dieu c’est l’homme vivant, l’homme tout entier !
Dominique Th.


* D’après un sondage TNS Sofres / Logica publié par Le Pèlerin en 2009 et consultable en ligne : 



0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home


 

Le référenceur des meilleurs sites catholiques francophones
Blogues_Catholiques
Rejoindre la chaîne | Liste | Précédent | Suivant | Hasard | Paroisse francophone St-Blogue
Joindre | Liste | Précédent | Suivant | Au hasard