Le Petit Cephalophore

samedi, octobre 01, 2011

Il était une fois… le KT


C’est saint Paul qui invente le terme « catéchèse » (du grec « Katêchein ») qui veut dire « faire écho ». Il prend souvent  la forme d’un verbe qui signifie « enseigner ». Pour saint Paul, le but de l’évangile, c’est de catéchiser !
Aux IIIème, IVème et Vème siècles, les pères de l’Église élaborent des catéchèses pour les adultes qui privilégient une démarche initiatique conduisant au baptême. Redécouvertes au XXème siècle, elles ont inspiré le rituel de catéchuménat pour les adultes.
Au Moyen Age, la catéchèse  disparaît et l’on privilégie le baptême à la naissance. Ce qui fait l’éducation de la foi, c’est la vie liturgique, l’iconographie, les hagiographies, les pèlerinages…
Au XVIème et XVIIème siècles, Luther invente le catéchisme en diffusant ses prêches. Il veut donner à ses contemporains un outil d’intelligence de leur foi. Grâce à l’imprimerie, ses écrits circulent chez les réformés. Les catholiques ripostent. Le jésuite Canisius rédige le premier catéchisme de l’Église catholique avec trois versions : pour les gens simples, de culture moyenne, de haut niveau. Autre nouveauté : après le Concile de Trente, le curé est tenu pour responsable de la connaissance catéchétique de ses ouailles. En 1566, Charles Borromée, évêque de Milan, est chargé d’écrire un catéchisme universel qui servirait d’ouvrage de référence. Dans chaque diocèse, les évêques rédigent des manuels adaptés.
Fin XIXème et début du XXème, le catéchisme se rigidifie. Pie X pense qu’il est un instrument de résistance à la modernité. En réalité, un catéchisme sous forme de questions/réponses ne suffit plus. La société a perdu ses références chrétiennes et il faut repenser le catéchisme pour qu’il permette de vivre une expérience de la foi.
Au XXème siècle, le concile Vatican II permet de débloquer de nombreuses questions théologiques liées à la Révélation. Dans les années 70, on préfère partir de l’expérience mais du coup de nombreuses questions délicates, comme le péché, sont occultées.
Au XXIème siècle, les évêques français passent d’une logique d’entretien de la foi à une logique de proposition de la foi. Le catéchisme devient une forme de l’évangélisation de l’Église. Cette logique nous ramène aux Pères de l’Église et à la nécessité de partir du cœur de la foi, c’est-à-dire du Christ du mystère pascal.
Sylvie H.
Réalisé à partir d’un entretien avec Joël Molinario, professeur à l’ICP.

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home


 

Le référenceur des meilleurs sites catholiques francophones
Blogues_Catholiques
Rejoindre la chaîne | Liste | Précédent | Suivant | Hasard | Paroisse francophone St-Blogue
Joindre | Liste | Précédent | Suivant | Au hasard