Le Petit Cephalophore

dimanche, décembre 05, 2010

L'interview rêvée du cardinal

Le Petit Céphalophore : Monsieur le cardinal, nous fêtons les 25 ans du séminaire de Paris et de la Maison Saint-Denys. Pourquoi ce choix de faire vivre les séminaristes dans une maison insérée dans une paroisse ?   


Les jeunes qui se présentent pour le sacerdoce ont des désirs, des projections, un imaginaire. Ils ont une expérience de l’Église très variable (mouvements de jeunes, établissements scolaires ou communautés diverses…). Ils doivent découvrir la dimension diocésaine ou institutionnelle de l’Église à partir de ces expériences particulières. Celles-ci ne sont pas disqualifiées pour autant. Mais elles doivent être intégrées à une vision unifiée de l’Église, qui est beaucoup plus large que chaque expérience particulière. Nous avons affaire à des hommes qui doivent comprendre que la vie en Église est d’entrer dans une communion où ces différentes expériences vont se trouver confrontées les unes aux autres.
Il nous a semblé, à Paris, que la constitution d’une communauté autour d’une maison, favorisait la découverte concrète et fine de ces expériences, qu’elle donnait la capacité de les mettre en dialogue les unes avec les autres et de construire, quotidiennement, une vie fraternelle qui respecte les particularités de chacun, et engendre peu à peu une certaine conscience de corps. Cette vie fraternelle s’appuie au premier cycle sur une paroisse pour aider les séminaristes à découvrir ce qu’est la vie paroissiale, plus largement qu’à travers la seule messe du dimanche, en leur donnant d’y vivre. Il est évident que cette insertion dans le tissu ecclésial est un élément au service de la formation. Il n’est ni le seul ni le plus important, mais c’est un élément central.

LPC : Que vous inspire ce double anniversaire ?

Le cardinal Lustiger, par sa longévité comme archevêque de Paris, par sa personnalité et ses capacités, a eu la possibilité d’engager des réformes de fond.
Ces 25 ans que nous fêtons aujourd’hui nous mettent devant une sorte de dévoilement d’un ensemble qui révèle sa cohérence au fil de l’histoire.
Aujourd’hui, nous pouvons rendre grâce pour le chemin parcouru, pour les fruits recueillis,  pour la paroisse Saint-Denys qui a su fidèlement porter ce projet ainsi que pour tous les séminaristes qui y sont passés depuis un quart de siècle.
(Texte publié avec l'approbation du cardinal.)


Pour tout savoir sur le séminaire de Paris :

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home


 

Le référenceur des meilleurs sites catholiques francophones
Blogues_Catholiques
Rejoindre la chaîne | Liste | Précédent | Suivant | Hasard | Paroisse francophone St-Blogue
Joindre | Liste | Précédent | Suivant | Au hasard