Le Petit Cephalophore

jeudi, septembre 09, 2010

Tribune libre : le groupe du chapelet

Le Petit Céphalophore vous propose, en ligne et sur papier, cette nouvelle rubrique.
Vous souhaitez  prendre la plume et partager un sujet qui vous tient à cœur ?
La "tribune libre" vous est  offerte :  il suffit de  nous en parler.
N'hésitez pas : à vos plumes, à vos claviers 




Ave, Ave, avec Marie !

J’ai le bonheur depuis douze ans de faire partie du groupe du Chapelet de ma paroisse. Je suis une des grenouilles de bénitier.


Nous prions chaque jour après la messe de 9h heures. Jamais seul, au moins deux, quatre, huit, dix, douze, voire plus au rythme des vacances scolaires.
L’idée est venue de Vérina au retour de son voyage de Medjugorje. J’ai moi-même fait ce pèlerinage en 1999 et j’en suis revenu dans une radieuse exaltation qui m’a portée à un moment où j’ai eu des épreuves très difficiles.
La petite Thérèse avouait sa difficulté à prier le chapelet seule : c’est merveilleux à deux ou en groupe, on est porté ! 
C’est mon luxe de retraité actif de prendre chaque jour le temps de la messe et du chapelet comme principe de vie. Je ne peux pas toujours le réaliser dans ma paroisse, du fait de mes déplacements, mais la plupart du temps j’arrive à dénicher le groupe de chapelet qui s’est fait là où je suis.
Cette piété mariale est un dernier vœu de notre mère, partie trop tôt alors que nous étions jeunes et nombreux.
Pour notre prochain voyage plus lointain puisque nous devons aller à Taïwan, j’ai déjà un contact avec les Ursulines de Kaohsiung, c’est dire la place de Marie dans mon cheminement. J’essaie de démarrer l’année par une marche de la paix vers sainte Anne d’Auray… chapelet en main bien sûr.
J’ai rapporté de Medjugorje des centaines de ces petits chapelets blancs fluorescents, ils ont été bénis sur place ou à Saint-Denys du Saint-Sacrement. Je les remets aux communiants, aux baptisés, aux mariés, à ceux qui sont dans la douleur et rien ne me fait plus plaisir que lorsqu’on me les demande….
Jean L.

Illustrations :  Bartolomé Esteban Murillo, la Vierge au chapelet (détail), XVIIème s.
Chapelet fluorescent.

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home


 

Le référenceur des meilleurs sites catholiques francophones
Blogues_Catholiques
Rejoindre la chaîne | Liste | Précédent | Suivant | Hasard | Paroisse francophone St-Blogue
Joindre | Liste | Précédent | Suivant | Au hasard