Le Petit Cephalophore

jeudi, septembre 09, 2010

Septembre 2010. L'éditorial du père Quinson

"J'étais un étranger et vous m'avez accueilli" 
(Matthieu 25,35)

« N'oubliez pas l'hospitalité : elle a permis à certains, sans le savoir, de recevoir chez eux des anges. » (Hébreux 13,2).

Il y a quatre ans, deux couples que je préparais au mariage ont découvert par mon intermédiaire qu’ils habitaient au même numéro de la rue des Arquebusiers… Bienvenue à Paris ! Nous sommes loin - géographiquement et culturellement - de la tradition d’hospitalité qui caractérise l’homme biblique. Les grandes villes favorisent la méfiance, l’anonymat, la solitude.

L’appel de l’Évangile à accueillir l’étranger n’en résonne qu’avec davantage de puissance. Mais qu’est-ce qu’un étranger ? Il s’agit de toute personne différente, culturellement, religieusement, socialement, professionnellement, ethniquement… Plus les différences sont grandes et nombreuses, plus la personne nous est « étrangère ». De ce point de vue, celui qui vient d’un autre pays, d’une autre religion, qui parle une autre langue et qui a une autre couleur de peau cristallise « l’étrangeté » au risque de faire croire que sans lui nous serions quitte de l’accueil de l’étranger.
C’est faux ! Comme c’est difficile d’accueillir les gens de sa propre famille ! Rappelons-nous l’épisode de Jésus à Nazareth (Luc 4, 24). Aucune situation ne nous dispense de cet appel de l’Évangile à « accueillir ». L’enjeu est immense : Jésus nous dit que dans cet accueil de l’autre se joue notre capacité à l’accueillir lui, le Christ. Et nous savons que l’accueillir lui, c’est accueillir celui qui l’a envoyé, Dieu, son Père. Profondeur insondable de l’accueil !
L’accueil est un aspect de la mission de l’Église. Ainsi, une équipe paroissiale se relaie pour que soit rendue visible cette possibilité offerte à toute personne entrant dans l’église d’être accueillie... C’est aussi un chantier : restons tous attentifs, chacun selon son talent, à accueillir les nouveaux : jeunes couples arrivants sur le quartier, parents inscrivant pour la première fois un enfant au catéchisme, demande de communion à domicile, têtes nouvelles repérées à l’occasion d’un apéritif…
Nous avons voulu pour ce numéro de septembre donner la parole à ceux qui consacrent du temps et de l’énergie à cet accueil mais aussi à ceux qui se sont sentis accueillis dans notre paroisse. Il faudrait aussi donner la parole à ceux qui ont été blessés par un manque d’accueil. A ceux-là, en mon nom personnel et au nom de tous, je demande pardon.

Puisse l’Esprit, en cette rentrée de septembre, nous rendre hospitaliers les uns aux autres !

Père Paul Quinson

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home


 

Le référenceur des meilleurs sites catholiques francophones
Blogues_Catholiques
Rejoindre la chaîne | Liste | Précédent | Suivant | Hasard | Paroisse francophone St-Blogue
Joindre | Liste | Précédent | Suivant | Au hasard