Le Petit Cephalophore

dimanche, juillet 04, 2010

Première messe de Luc Reydel (suite 1)


Le Petit Céphalophore : Père, pourquoi avoir choisi Saint-Denys pour votre deuxième messe ?
Le père Luc : J’ai commencé le séminaire à Saint-Denys. Or, le début du séminaire est un temps très important, très délicat et beaucoup de choses se mettent en place à ce moment-là.
Le Petit Céphalophore : Les paroissiens ont-ils joué leur rôle dans votre formation ?
Le père Luc : Oui. On est porté par toute la communauté. Vous jouez un rôle essentiel pour nous, aux côtés du Père de Maison, bien sûr, qui représente la paternité de Dieu. Vous formez notre cœur de pasteur par votre prière, votre amitié, votre délicatesse, votre écoute bienveillante.


Le Petit Céphalophore : Que pouvez-vous dire de votre liberté aujourd’hui ?
Le père Luc : Recevoir le sacrement de l’Ordination est une source de libération parce que j’accomplis ce que Dieu veut pour moi et pour son Église. Ma liberté, c’est de vivre ce pour quoi le Seigneur m’appelé. "Ma nourriture, c’est de faire la volonté du Père" dit Jésus. Je suis heureux d’être là où je dois être.


Le Petit Céphalophore : Et vous, père Quinson, c’est la première fois que vous recevez, pour célébrer la messe, un de vos anciens séminaristes dans votre paroisse. Avez-vous un sentiment à nous confier ?
Le père Quinson : Ce que je ressens surtout, c’est le changement dans notre relation. Ce qui me lie à Luc est maintenant de l’ordre de la fraternité sacerdotale. Pour moi, cette fraternité dans le sacerdoce est spéciale.

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home


 

Le référenceur des meilleurs sites catholiques francophones
Blogues_Catholiques
Rejoindre la chaîne | Liste | Précédent | Suivant | Hasard | Paroisse francophone St-Blogue
Joindre | Liste | Précédent | Suivant | Au hasard