Le Petit Cephalophore

lundi, mai 10, 2010

Nomades : le mot du curé

Nous voyageons facilement mais sommes-nous NOMADES ?
Les vols low cost et la limitation des bagages suggèrent un allègement mais la carte bleue, le téléphone portable et la mondialisation nous permettent d’emporter notre confort. L’idée même de voyage a évolué : nous sommes transportés à grande vitesse d’un point à un autre. Enfin, nos voyages organisés ne favorisent pas toujours de vraies rencontres.
Etre nomade ne serait-ce pas réapprendre à voyager ? Sobrement, lentement, avec disponibilité de cœur ? Mais comment le vivre à Paris ?

Comme son peuple, le peuple juif, le Christ a été nomade. Il a vécu simplement. Pendant trois ans il a parcouru à pied les routes d’Israël. Il était ouvert à tous. Il a ainsi voulu réveiller ce désir profond du cœur humain : prendre la route !
Tous ont été invités à le suivre : malades, bien portants, pauvres, riches, hommes, femmes… Il a invité l’humanité à se mettre en route pour donner le meilleur d’elle-même et s’ouvrir à une nouvelle fraternité dont il nous a montré la source : son Père.
Il a fait face, avec détermination mais sans violence, à l’hypocrisie de ses détracteurs et à l’incompréhension de ses disciples. Même la mort n’a pu l’arrêter en si bon chemin.
Lui-même l’a dit : « Je suis le Chemin, la Vérité et la Vie » (Jean 14,6).

Le Christ est vivant. C’est lui qui est la route de l’Eglise, cette caravane malhabile qui a traversé les siècles et les continents pour transmettre le témoignage de la foi. Il est aussi la route des Hommes. Tout homme peut prendre ce chemin. A Paris, maintenant.

Je sais gré à la Mairie du 3ème de nous avoir conviés à ce week-end NOMADES. Nous y apportons notre touche personnelle : un patrimoine architectural, artistique, culturel. Et la communauté qui se rassemble en ce lieu et qui est heureuse de vous accueillir aujourd’hui.
Musiques, expositions, visites, rencontres, café, bière et barbecue sont là pour faire entendre cette petite musique qui invite à partir. Aurai-je la joie de faire un bout du voyage avec vous ?
Quoi qu’il en soit, bonne route !
Paul Quinson
Illustration : Jacques Stella (1596-1657), Le Christ sur le chemin d'Emmaus (détail).

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home


 

Le référenceur des meilleurs sites catholiques francophones
Blogues_Catholiques
Rejoindre la chaîne | Liste | Précédent | Suivant | Hasard | Paroisse francophone St-Blogue
Joindre | Liste | Précédent | Suivant | Au hasard