Le Petit Cephalophore

dimanche, mars 01, 2009

Tout lu, tout vu, tout su !

Dédicace des "Catholiques" d'Henri Tincq
Lors de nos Journées d'Amitié de novembre, Henri Tincq est venu en voisin nous faire l’amitié de sa présence sur notre stand librairie, où il a dédicacé son ouvrage Les Catholiques, paru en 2008 chez Grasset.

Le Petit Céphalophore : Qui sont les catholiques du XXI° siècle ? Henri Tincq : Sur le plan intellectuel, des catholiques décomplexés, après des années d'enfouissement ("le levain dans la pâte"...). Sur le plan géographique, ils seront de plus en plus métissés. La chrétienté sera moins blanche, le taux de progression démographique en Afrique, en Asie et en Amérique Latine étant plus important que celui enregistré sur des continents comme l'Europe sécularisée. Donc, nous prenons conscience que nous sommes minoritaires. Le catholicisme est en train de basculer d'un hémisphère à l'autre. L.P.C. : Qu'est-ce qui va changer et a déjà changé avec le pontificat de Benoît XVI par rapport à celui de Jean-Paul II ? H.T. : L'attention portée à une plus grande intelligence de la Foi. Le pontificat de Benoît XVI est moins extérieur, moins spectaculaire, théâtral. Il interroge davantage notre Foi en nous mettant face à la principale urgence pour le monde d'aujourd'hui : ne pas céder au relativisme moral, spirituel. Les cardinaux qui ont élu Benoît XVI savaient que le style de son pontificat allait bouleverser le précédent. Benoît XVI a toujours dit qu'il ne ferait pas du Jean-Paul II ! Mais je pense que cette phase de pause -dans les actions, les voyages, les publications de documents, moins nombreux- est utile pour travailler sur le fond de notre Foi. Après Benoît XVI, il faudra quand même songer à un pontificat de réformes. Mais actuellement, il faut faire face à d'autres urgences, notamment une perte d'énergie dans les sociétés sécularisées, qui ne comprennent pas bien la parole de l'Église transmise, et souvent déformée, par les medias. L.P.C. : Auriez-vous un conseil, ou une espérance, à transmettre aux catholiques ? H.T. : Non, pas de conseil. Mon livre ne se situe pas sur le plan d'un conseil ou d'un espoir. Son objectif est de proposer un outil de travail pour une meilleure connaissance des catholiques, à l'intérieur et à l'extérieur de l'Église, avec une recherche personnelle qui n'échappera à personne, moi-même étant catholique. L'espoir ? Le renouvellement, qui peut venir de l'hémisphère Sud et des communautés émergeant dans le monde catholique d'aujourd'hui, qui ne craignent pas l'affichage de la Foi. Il faut aller au-delà des sentiers battus, rencontrer les médiateurs, prêtres, religieux. L'Église a des multitudes de moyens pour approfondir sa Foi dans les monastères, églises, bibliothèques, dans les formules d'intelligence de la Foi proposées dans chaque diocèse. L'appareil est là, il suffit de s'y plonger. Il serait dommage de ne pas en profiter pour échapper à deux menaces qui pèsent sur le catholicisme comme sur toute religion : un certain libéralisme, qui en prend et en laisse dans les contenus de la Foi, et un certain fondamentalisme, qui amène des jugements négatifs et complètement sommaires sur la société actuelle. Propos recueillis par Marie- Christine D.

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home


 

Le référenceur des meilleurs sites catholiques francophones
Blogues_Catholiques
Rejoindre la chaîne | Liste | Précédent | Suivant | Hasard | Paroisse francophone St-Blogue
Joindre | Liste | Précédent | Suivant | Au hasard