Le Petit Cephalophore

dimanche, mars 01, 2009

Mars 2009. L'éditorial du père Quinson

« Nous vous en supplions, au nom du Christ : laissez-vous réconcilier avec Dieu » (2 Co 5,20-21)
Luther ne considérait comme "sacrement" que ceux qui avaient été explicitement institués par le Christ et étaient attestés dans l’Evangile. Ainsi, pour lui, seuls le baptême et l’eucharistie satisfaisaient à ces critères. Concernant les autres sacrements il a donc pris ses distances avec la pratique de l’Eglise qu’il jugeait non fondée.
Pour nous limiter au sacrement auquel est consacré ce numéro du Petit Céphalophore, il est vrai que la pratique de la confession, dans sa forme actuelle, n’est apparue que progressivement et que l’histoire de ce sacrement est longue et complexe. Luther avait raison de vouloir remettre au centre le Christ et l’Evangile. Mais précisément, comment nous mettre à l’écoute de l’Evangile sans y découvrir la question du pardon des péchés ? Comment ne pas être touché par les paraboles de la miséricorde dans l’Evangile de Luc ? Comment ne pas entendre Jésus confier à la communauté des disciples la capacité et la mission de transmettre le pardon de Dieu (Jean 20, 23) ? Ces passages de l’Evangile ne tranchent pas toutes les questions concernant ce sacrement. Mais ils nous orientent vers l’idée, simple et profonde, que les disciples de Jésus ont fait, à son contact, l’expérience du pardon de Dieu et de sa miséricorde et qu’ils ont reçu en retour la responsabilité d’un « ministère de la réconciliation » (2 Co 5,18). Ce « ministère » a progressivement reçu de l’Eglise ses modalités pratiques. Ainsi par le sacrement de la réconciliation nous est donné de pouvoir goûter, comme les disciples du Christ, le pardon et la miséricorde de Dieu.
Bien des questions demeurent au sujet de ce sacrement. Mais finalement la vraie question est ailleurs : percevons-nous suffisamment le dynamisme de l’Esprit-Saint qui nous pousse à aimer, comme le Christ a aimé, en donnant notre vie ? L’Esprit d’Amour auquel il nous arrive de résister et dans le dynamisme duquel le Christ nous remet par la grâce du pardon sacramentel.
Père Paul Quinson

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home


 

Le référenceur des meilleurs sites catholiques francophones
Blogues_Catholiques
Rejoindre la chaîne | Liste | Précédent | Suivant | Hasard | Paroisse francophone St-Blogue
Joindre | Liste | Précédent | Suivant | Au hasard