Le Petit Cephalophore

lundi, octobre 06, 2008

Portrait de notre nouveau prêtre étudiant

Père Grégoire Jean-Pierre
Le père Jean-Pierre (Grégoire de son prénom), 40 ans, est né au Cap-Haïtien, la deuxième ville d’Haïti. Il a grandi dans une famille de huit enfants. Son père, agriculteur et fonctionnaire (aujourd’hui décédé), et sa mère, commerçante, sont tous deux très engagés dans l’Eglise(1). Une de ses sœurs est d’ailleurs devenue religieuse. A 22 ans, le jeune Grégoire entre dans la congrégation de Sainte-Croix (2) où il a suivi ses études secondaires. Il sera ordonné en 1998, toujours au Cap-Haïtien. Ce projet, il l’a nourri dans son cœur : "Quand on me demandait à l’école quelle profession je voulais exercer, je répondais toujours : le sacerdoce". Devenu prêtre, il va occuper plusieurs fonctions dans les établissements scolaires de sa congrégation : enseignant d’espagnol, de catéchèse et formation humaine, responsable de l’animation culturelle et de la bibliothèque, directeur des études, administrateur puis enfin directeur. Il suit aussi des études de gestion et marketing à Port-au-Prince, tout en assistant le directeur du séminaire. Le voilà à présent en France pour une troisième année de licence à la Catho, en sciences sociales. Son but : enseigner en Haïti ce qu’il aura appris. Sachez aussi que le père a une passion : le foot, auquel il lui arrive de jouer. Il supporte bien sûr l’équipe de son pays et celle de sa ville natale (le Fica) mais aussi… l’équipe d’Argentine et de France. Son autre passe-temps favori : la lecture. « Tout ce qui touche à la spiritualité et à l’épanouissement personnel m’intéresse. » Le 17 septembre dernier, il a quitté Haïti en deuil. L’île, sens dessus dessous, venait d’essuyer trois ouragans successifs : Gustav, Hanna et Ike. « Du jamais vu ! » A son arrivée, c’est le père Abduel, de la même congrégation que lui, qui l’a guidé dans Paris. Il lui a fait une surprise : « ˝Grégoire, m’a-t-il dit tout à coup, ici c’est la place des Invalides où le pape a célébré la messe.˝ « Mon Dieu, qu’est-ce que j’étais content ! » Propos recueillis par Sylvie H.
Photo : vue de la ville de Cap-Haïtien avec sa cathédrale 1- La première messe célébrée dans le Nouveau Monde le fut en Haïti, pour la fête de l'Epiphanie 1494.
2- Basile-Antoine Moreau, prêtre du diocèse du Mans, fonda la Congrégation de Sainte-Croix pendant la Restauration, après les troubles de la Révolution. L’abbé Moreau voulait que les prêtres "auxiliaires" soient aussi des éducateurs. En 1835, à la demande de son évêque, il acceptait la direction des Frères de Saint-Joseph, fondés quinze ans plus tôt par l’abbé Jacques-François Dujarié. Les frères s’adonnaient principalement à l’enseignement primaire dans les villages de la région.
Les premiers membres de cet institut débarquèrent en Haïti en 1944, venant du Canada.
Actuellement, la congrégation compte environ 1 650 pères et frères, répartis dans 15 pays. Ils se préoccupent d'enseignement secondaire, supérieur et universitaire, qu'ils veulent promouvoir notamment auprès des pauvres.

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home


 

Le référenceur des meilleurs sites catholiques francophones
Blogues_Catholiques
Rejoindre la chaîne | Liste | Précédent | Suivant | Hasard | Paroisse francophone St-Blogue
Joindre | Liste | Précédent | Suivant | Au hasard