Le Petit Cephalophore

mardi, mai 13, 2008

Mère Teresa, une lumière dans les ténébres


Une nuit d’angoisse, le moine orthodoxe saint Silouane (1866-1936), entendit le Seigneur lui répondre : "Tiens ton esprit en enfer, et ne désespère pas". C’est dans ce même lieu de "ténèbres" que Mère Teresa s’est tenue pendant cinquante ans. Ces écrits intimes, publiés contre sa volonté, en témoignent, à la grande surprise de ceux qui l’ont côtoyée. "Priez pour moi – car en moi tout est d’un froid glacial – C’est seulement cette foi aveugle qui me porte (…)", écrit-elle. Avec l’aide de ses directeurs spirituels, la religieuse comprendra que cette douloureuse expérience est un élément de sa mission : il s’agit de participer à la Passion du Christ sur la Croix. Vivre cette expérience intérieure faisait partie de sa vocation qui consistait à s’occuper des exclus mais aussi à épouser la condition des "indésirables, des mal-aimés, des délaissés". L’ouvrage est divisé en trois parties : les chapitres 1 et 2 portent sur sa vie spirituelle avant son "appel dans un appel" ; les chapitres 3 à 7 traitent de l’inspiration de fonder les Missionnaires de la Charité qu’elle reçut le 10 septembre 1946 ; les chapitres 8 à 13 de la pire épreuve qui l’attendait, alors que tout semblait en place... Outre les lettres, des extraits d’autres écrits de Mère Teresa sont publiés ici, comme le journal qu’elle tint au début de son travail dans les bidonvilles. Les documents sont présentés de manière chronologique et commentés avec clarté par le père Brian Kolodiejchuk. Ce dernier confie : "Mon espoir est qu’un grand nombre de gens seront inspirés par Mère Teresa, qui vécut avec héroïsme sa mission d’"allumer la lumière de ceux qui sont dans les ténèbres", et qu’ils poursuivront cette mission selon leur vocation propre et leurs possibilités. Dans ces régions de notre cœur où persistent les ténèbres, qu’une lumière vive rayonne grâce à son exemple, son amour et, désormais son intercession dans le ciel."
Avec ce témoignage émouvant, Mère Teresa s’inscrit dans la lignée des grands mystiques tourmentés comme sainte Thérèse de Lisieux ou saint Jean de La Croix.
Sylvie H.

Mère Teresa (Edité et commenté par Brian Kolodiejchuk), Viens, sois ma lumière – Les écrits intimes de « la sainte de Calcutta », Lethielleux, 446 p., 22,50 euros.

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home


 

Le référenceur des meilleurs sites catholiques francophones
Blogues_Catholiques
Rejoindre la chaîne | Liste | Précédent | Suivant | Hasard | Paroisse francophone St-Blogue
Joindre | Liste | Précédent | Suivant | Au hasard