Le Petit Cephalophore

mardi, mars 27, 2007

... présenté par Henry Quinson



C'est autant l'attrait pour la poésie de frère Christophe qu'une affectueuse curiosité pour "le petit frère" qui ont empli en ce mardi soir la grande salle paroissiale : un large auditoire que Henry Quinson a su conquérir par sa verve et son coeur débordants.

Pas facile de parler de poésie, surtout dans ce douloureux contexte de sang. Mais "si les choses ultimes ne peuvent être dites que poétiquement", les poèmes de Christophe en portent témoignage. Sa poésie scelle l'alliance entre littérature et théologie. En écartant tout danger de moralisme, en suspendant tout jugement éthique, elle crée une disponibilité totale à la Bonne Nouvelle. Christophe, par la beauté de son verbe, nous invite à partager son expérience mystique du "Je t'aime" entendu de Dieu.

Christophe poète, mais aussi prêtre et missionnaire. Quelle mission? Celle de l'Evangile, celle de la pauvreté. Le moine, le poète, le martyr : autant d'expressions de la fragilité humaine, de l'"inutile" diront certains. C'est la force de la fragilité du Christ : "coeur droit, visage nu et tendrement, la main".
La mission de Christophe, celle des moines martyrs de Tibhirine : devenir frères. Frères de ces villageois voisins qu'ils ont refusé d'abandonner dans la tourmente. Le frère offrant un amour désarmé. Le frère vivant l'"histoire vraie de l'Amour crucifié".

Henry QUINSON, Prier 15 jours avec Christophe Lebreton, moine, poète, martyr à Tibhirine, éd. Nouvelle Cité, 2007.
D. T.

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home


 

Le référenceur des meilleurs sites catholiques francophones
Blogues_Catholiques
Rejoindre la chaîne | Liste | Précédent | Suivant | Hasard | Paroisse francophone St-Blogue
Joindre | Liste | Précédent | Suivant | Au hasard