Le Petit Cephalophore

dimanche, février 18, 2007

L'Art... de garder le cap !

« Mon rôle est de garder le cap dans un univers mouvant, parfois agité ! » plaisante Marie-Noëlle Saint. Depuis six ans, cette habitante du XVème se trouve plongée au cœur du monde artistique du Marais, pour raisons professionnelles. Il en faudrait davantage pour perturber cette femme solide et chaleureuse. Ancienne attachée de presse, à quelques années de la retraite, elle assiste le jeune directeur de la galerie. « Il me faut écouter, rassurer les artistes. Ce sont souvent des personnes de tempérament inquiet, peu sûres d’elles-mêmes, et sans trop de sens pratique ! Ils arrivent souvent angoissés à la galerie. Je dois les aider à reprendre pied avant d’aborder avec eux les questions pratiques. »
Cette attitude d’écoute de Marie-Noëlle amène parfois des confidences douloureuses. « Il m’arrive de recommander à une personne de ne pas rester seule avec sa souffrance et d’aller rencontrer un prêtre. Ou je donne l’adresse d’une église... Il est important que chacun reparte avec un peu d’espérance...» Marie-Noëlle vit sa foi chrétienne sans complexe. « Quand j’ai été engagée, j’ai demandé à mon patron d’avoir un mercredi sur deux, pour continuer la catéchèse dans ma paroisse. Cela n’a pas posé de problème. En revanche, il m’a demandé de prendre un pseudonyme plus neutre pour la galerie ! » « Ce travail n’est pas de tout repos, confie Marie-Noëlle. Le rythme est très soutenu avec des expositions qui changent toutes les deux semaines. Nous n’avons pas le temps de nous poser. Quand les tensions deviennent trop fortes, je m’appuie sur la Croix (elle fait le geste de s’appuyer sur le dossier de son fauteuil) et je dis au Seigneur : ‘Soutiens-moi !’ Je m’appuie aussi sur mon groupe de prière, à qui je confie parfois des intentions particulières pour des personnes rencontrées à la galerie. » Marie-Noëlle sort de son sac son Magnificat. «Regardez ce texte*, je le trouve bien adapté à notre rencontre : "Soyez le Christ l’un pour l’autre... Portez sur l’autre et sur le monde qui nous entoure un regard positif, comme le regard même de Dieu... En n’oubliant jamais que Dieu est désarmant de miséricorde. Saurons-nous l’être comme lui ?"»
* Méditation de Roger Bichelbelger pour le 22 janvier Propos recueillis par Cécile L-V.

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home


 

Le référenceur des meilleurs sites catholiques francophones
Blogues_Catholiques
Rejoindre la chaîne | Liste | Précédent | Suivant | Hasard | Paroisse francophone St-Blogue
Joindre | Liste | Précédent | Suivant | Au hasard