Le Petit Cephalophore

dimanche, juin 18, 2006

Les Echos du conseil paroissial

Lors du Conseil pastoral paroissial du 29 mars, Mgr Pierre d’Ornellas, évêque auxiliaire de Paris et vicaire général de notre paroisse, est venu présenter les objectifs de sa visite pastorale de la rentrée prochaine, qui se déroulera sur trois mois. Il a déjà observé qu’avec 142 scouts (dont les 2/3 habitent sur le territoire paroissial) et 120 enfants au catéchisme, notre paroisse dépasse de loin le « ratio » parisien habituel (nombre de jeunes par rapport aux pratiquants) : c’est tout à fait exceptionnel par rapport aux autres paroisses, et représente pour nous une belle responsabilité. Une particularité à retenir, sans doute, pour répondre à l’objectif assigné par Mgr André Vingt-Trois, archevêque de Paris, de définir pour chaque paroisse une "visée missionnaire" particulière. D’ici à l’été, le conseil pastoral paroissial devra proposer à Mgr d’Ornellas un programme de travail précisant les modalités de mise en œuvre de la visite pastorale. Celle-ci aboutira, en décembre, à une réunion de doyenné, permettant d’envisager des complémentarités entre ses quatre paroisses : Saint-Denys du Saint-Sacrement, Saint-Paul/Saint-Louis, Saint-Louis-en-l’Ile et Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux. Mgr d’Ornellas a aussi présenté ce qui lui semble être trois caractéristiques de la mission à Paris : Le « clocher » ne parle plus : La mégapole parisienne crée l’anonymat, comme toute cité. Dans un village, le clocher porte en lui-même une signification affective pour les croyants comme les incroyants. Il en va tout autrement à Paris : le rayonnement d’une paroisse s’exerce dans un rayon de quelque 300 m autour de l’église. Seuls la qualité et le dynamisme d’une communauté chrétienne peut redonner un sens au « clocher ». Une Eglise en dialogue : Un quartier regroupe des croyants et des incroyants. Ces derniers peuvent avoir le même souci d’humaniser la ville, sans pour autant partager notre foi. L’Eglise a le souci de l’Homme, elle est « sacrement du salut » : comment leur faire goûter ? Comment entrer en dialogue ? Comment travailler aux mêmes objectifs dans le respect des consciences ? Une ville de culture : Il est crucial de comprendre la culture actuelle, tout comme il est urgent de se donner une formation chrétienne solide pour affronter les grands débats éthiques et sociaux, qui trouvent tous une immense caisse de résonance dans la capitale. En bref, il convient d’avoir l’intelligence de ce qu’est la présence chrétienne dans la cité, dans le contexte culturel actuel. Le bureau du conseil.

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home


 

Le référenceur des meilleurs sites catholiques francophones
Blogues_Catholiques
Rejoindre la chaîne | Liste | Précédent | Suivant | Hasard | Paroisse francophone St-Blogue
Joindre | Liste | Précédent | Suivant | Au hasard