Le Petit Cephalophore

vendredi, novembre 11, 2005

NOVEMBRE 2005 : l'éditorial du Père Quinson


Voici votre bulletin paroissial qui revient après avoir fait peau neuve. Pourquoi plus d’un an de silence ? C’était sans doute le temps nécessaire pour qu’une nouvelle équipe se constitue, qu’un nouveau projet germe et que je puisse vous présenter enfin Le Petit Céphalophore... et un Petit Céphalophore désormais également présent sur Internet, témoignant ainsi de la vitalité de notre paroisse ainsi que de son ouverture sur le monde comme nous y invite la mission. Pourquoi un nouveau titre ? Certains regretteront peut-être La Clef de voûte... Changer de titre était une manière de donner un second souffle à un journal déjà ancien. C’était aussi l’occasion de personnaliser davantage ce journal en lui donnant un nom en rapport plus étroit avec la paroisse : « céphalophore » [du grec képhalê (tête) et phorein (porter)] est une manière de désigner notre saint patron, Denis, 1er évêque de Paris, décapité en 250 et qui aurait porté sa tête jusqu’au lieu de sa sépulture. Enfin, ce vocable inhabituel m’a semblé pouvoir devenir l’occasion d’une jolie complicité paroissiale, loin des modes « tendances » ou « politiquement correctes ». Un côté un peu décalé pour nous rappeler que l’Évangile surprend. Et puis, vous l’aurez noté, il s’agit du « Petit » Céphalophore, histoire de ne pas nous prendre trop au sérieux !
Une occasion : les Journées d’Amitié Ce premier numéro sort à l’occasion des Journées d’Amitié (JAM 2005). Façon de dire que ce journal est au service de l’amitié, qu’il entend la soutenir, l’élargir, l’enrichir et s’en nourrir aussi. Qu’il puisse être l’écho de tout ce qui se vit de beau dans la paroisse et qui souvent reste caché aux yeux d’un grand nombre. Savez-vous qu’il y a à Saint-Denys plus de 20 groupes ou équipes qui travaillent et contribuent à la mission de l’Église ? Plus l’information circulera, plus nous serons à même d’accueillir de nouvelles personnes et de leur proposer une aide, une invitation, un chemin adapté. Il faudrait aussi que nous ayons à cœur d’ouvrir ce journal à notre quartier, à la vie associative, aux musées, aux galeries d’art, aux écoles, à la mairie... Une date : la fête du Christ Roi de l’univers Cette fête, à sa façon, invite à la mission. Le Christ est Roi de l’univers. Il veut rassembler l’humanité entière dans sa Paix. L’Église est le moyen ordinaire par lequel ce projet est annoncé et commence à se réaliser dans le temps et dans l’espace. Nous y participons tous, chacun selon sa vocation. C’est notre mission, nous la recevons du Christ. Chaque numéro du Petit Céphalophore essaiera de mettre en avant un aspect de la mission à partir d’un passage de l’Écriture qui en donnera la tonalité. Aujourd’hui, avec la fête du Christ Roi, c’est la dimension d’universalité de la mission qui est mise en avant. Universalité que nous vivons en accueillant deux prêtres étudiants (polynésien et chinois), un sacristain congolais, un groupe portugais de danse traditionnelle ; universalité vécue au catéchuménat à travers les origines très diverses et les chemins inattendus des catéchumènes et universalité des vocations par les origines de plus en plus variées des séminaristes. Je suis heureux d’inaugurer avec vous ce premier numéro du Petit Céphalophore.

Bonne lecture et ne perdez pas la tête !
Père Paul Quinson

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home


 

Le référenceur des meilleurs sites catholiques francophones
Blogues_Catholiques
Rejoindre la chaîne | Liste | Précédent | Suivant | Hasard | Paroisse francophone St-Blogue
Joindre | Liste | Précédent | Suivant | Au hasard